Danse de l’oiseau Haka manu

     Une femme, fascinante et détentrice du secret de sa forme humaine, transmet à sa lignée les pas de sa danse. Bien qu’elle apparaisse humaine pour les siens, elle se sait surnaturelle et promise à une fin mystérieuse

Dsc_0683_1     Les danseuses de la danse de l’oiseau vues à Atuona le 1er janvier 1881 étaient vêtues de tapa blanche, jaune et rouge, de façon à figurer une courte robe à larges plis raides ; des écharpes en tapa se croisaient sur la poitrine, laissant les seins à découvert. Elles portaient un énorme chignon fait de chevelures humaines et par-dessus une sorte de casque ou de diadème ressemblant à celui de la reine de Vaitahu. Elles avaient à chaque main une touffe de longues plumes blanches de phaéton qu’elles agitaient en dansant. Tout le corps des danseuses était peint en jaune et leurs joues en rouge.