Le tapa & le timbre, oeuvre de Marere

tapa_2.jpg

Le tapa est une étoffe végétale obtenue par la technique de l’écorce battue. Cette technique encore utilisée aujourd’hui pour l’artisanat d’art en Océanie. L’écorce prélevée en bandes est pour l’assouplir, mise à tremper pendant deux ou trois jours ou mise tout simplement au congélateur (!), puis grattée de façon à ne conserver que le liber. Elle est ensuite battue sur un tronc d’arbre dur servant d’enclume à l’aide d’un battoir de section carrée aux faces gravées de rainures dont la finesse augmente. Durant l’opération, l’écorce est repliée plusieurs fois sur elle même afin d’obtenir l’épaisseur souhaitée. En Polynésie française, le tapa est surtout exploité dans l’archipel des Marquises pour la confection de chapeaux, sacs à main, porte-chéquier, etc. et surtout pour la réalisation de panneaux où sont peints des motifs de tatouage marquisiens. En Mélanésie, le tapa est fabriqué par les hommes, tandis qu’en Polynésie c’est l’ affaire des femmes. Traditionnellement les étoffes étaient surtout utilisées à l’ état naturel, certaines étaient teintes en jaune ou en rouge à l’ aide de teintures à base de plantes.

tapa_1.jpg

Le 22 avril 2005, est émis un timbre de 250 XPF illustré d’un tableau de André MARERE. Elle montre une femme battant une écorce pour fabriquer le tapa, une étoffe végétale.Conditionné en feuille de dix, le timbre de 2,7 × 4,8 cm est imprimé en Offset -I.T.V.F. Le timbre fut retiré de la vente le 21 juillet 2006.

timbre-marere.jpg

Le concept de tapa renvoie aux notions de morceaux, de bordure, de frange, de début, de limite et par extension, de peau. Aujourd’hui encore, le terme « tapa-iru » désigne une belle peau reluisante. Mais l’histoire commence ainsi : « …Au début était la nudité… » Touchée par ce dénuement indigne d’une humanité que les Dieux voulaient prestigieuse, la déesse polynésienne Hina-tutu-ha’a, décida d’aider l’Homme à sortir des ténèbres, elle créa le ‘ahu, une étoffe qui s’appellera plus tard tapa, la première marque de civilisation, un symbole de prestige que n’avaient point les autres créatures de Ta’aroa le Dieu créateur. Elle développa ainsi un art inégalé dans la fabrication du ‘ahu ou tapa, étoffe décorée de motifs, de stries ou de teinte, ou laissée naturelle, obtenue à partir de l’écorce interne de certains arbres tels que le aute, un Hibiscus, le ‘ora et le mati, de la famille des Ficus et le maiore, le fameux arbre à pain. Outre la confection de vêtements, le tapa était très souvent présent dans les attaches d’accessoires, d’ornements ou d’objets de culte, sacralisant l’objet fini et rehaussant sa beauté. Chaque essence de bois donne un tapa de couleur différente allant du blanc le plus éclatant (le plus recherché) au brun le plus foncé (le plus commun mais aussi le plus religieux). Après préparation de cette écorce, celle-ci était battue sur une enclume de pierre ou de bois, le tutua, à l’aide d’un battoir, le i’e en bois dur de ‘aito, l’arbre de fer et les différentes textures et teintes d’étoffes obtenues résultaient à la fois de l’essence végétale choisie mais surtout du type de geste effectué selon le destinataire du tapa. Sa grande tâche civilisatrice accomplie, fascinée par l’astre lunaire dont la clarté lui rappelait la blancheur des étoffes prestigieuses, Hina-tutu-ha’a décida une nuit de s’y installer. Depuis la Lune, elle continua toutefois de battre du tapa en offrande aux Dieux grâce à l’écorce du banian ancestral que les rayons lunaires y avaient fait pousser. Elle légua alors son art et toute la diversité de ses pratiques aux humains. Et si les tapa d’aujourd’hui sont toujours aussi beaux, c’est que quelque part sur la lune, Hina veille encore sur le travail des artisans polynésiens qui les réalisent, c’est en tout cas ce qu’on raconte … ». En partenariat avec le Musée de Tahiti : http://www.tahitiphilatelie.com/details_timbres.php?annee=2005&id=127

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s