Le Président de la Polynésie Française, Monsieur Oscar Manutahi TEMARU, en visite aux îles Marquises

gvt-aux-marquises.1196804753.jpg

Le président de la Polynésie française, Monsieur Oscar Manutahi TEMARU, s’est rendu dans les îles Marquises du samedi 24 au lundi 26 novembre 2007. Le président TEMARU était accompagné par les ministres des PME, M. Gilles TEFAATAU, de l’Agriculture, M. Léon LICHTLE, de la Santé, M. Charles TETARIA et de l’Education, M. Jean-Marius RAAPOTO. Comme pour toutes les missions dans les îles, celle-ci a été menée à un rythme soutenu, en avion, 4×4 et bateau.

 drapeaux-tavini-hiva-oa.1196833561.jpg

La délégation a été accueillie le samedi 24 novembre, à Hiva Oa par le premier adjoint au maire, Monsieur Aroma MENDIOLA. Le Président TEMARU a constaté l’état d’avancement des travaux de bétonnage de la route qui relie le village de Hana’iapa à l’aéroport. Sur le site de l’aéroport la délégation a visité l’impressionnant chantier d’allongement de la piste qui accueillera les ATR 72 : les gros engins s’affairent à raboter toute une colline. Le lendemain, à Ua Pou, la mission présidentielle a été reçue par le maire Monsieur Joseph KAIHA. Elle s’est attardée dans la nouvelle mairie qui sera inaugurée lors du Festival des Marquises à la mi-décembre. Elle a été accueillie dans la tradition sur le tohua « Mauia » de Hoho’i et a apprécié l’état d’avancement des chantiers de restauration archéologique.

gvt-aux-marquises-hohoi.1196804549.jpg 

Pierre Ottino (dans la fosse au premier plan) explique l’évolution du site Mauia unique avec ses tohua orthogonaux

Enfin lundi 26 novembre à Nuku Hiva, le président et la délégation ont tenu une réunion de travail avec le maire Monsieur Benoît KAUTAI et son conseil municipal. A Taiohae, les projets d’urbanisation ne manquent pas. Partout, le président a été interrogé sur le projet d’aéroport qui suscite de nombreux espoirs. Il a répété sa conviction que la Polynésie a besoin d’une seconde ouverture sur le monde. La proximité de Hawaii sera un atout pour le tourisme marquisien. Cet aéroport constituera à lui seul un nouveau pôle de développement avec toutes les structures et commerces qui l’accompagneront. Enfin, il offrira un point de repli aux populations des Tuamotu en cas de tsunami, une éventualité évoquée récemment dans un quotidien de Tahiti par Madame Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d’Etat à l’Ecologie. Le président et les membres de la délégation ont participé à plusieurs réunions publiques d’information qui se sont déroulées avec les conseils municipaux en présence des populations venues présenter leurs difficultés et leurs espoirs. Dans la soirée, la délégation a quitté Nuku Hiva pour revenir sur Tahiti vers 18 heures.

Source http://www.presidence.pf/index.php?24701+0